Adulé par les uns, décrié par les autres, une chose est sûre, Bitcoin est source de dissensions. Lorsqu’on est étranger à l’univers des cryptomonnaies ou que l’on découvre ce monde, le bitcoin est sans conteste notre première source d’interrogations : que faut-il en penser ? S’agit-il d’un actif particulièrement dangereux ? D’une bulle spéculative ? Ou encore, comme on a pu parfois l’entendre, d’une Pyramide de Ponzi ? 

Où dépenser le BITCOIN

Notre partenaire:

Bitcoin en bref

Définition

Qu’est-ce que le bitcoin au juste ? Conceptualisé en 2008 et déployé en 2009 par Satoshi Nakamoto, le bitcoin est la première cryptomonnaie à avoir été créée au monde. Elle repose sur une technologie aujourd’hui considérée comme révolutionnaire, la blockchain (ou « chaîne de blocs »). Les particularités techniques du bitcoin sont décrites dans un white paper détaillé écrit par Satoshi Nakamoto. Notons que nous ne savons toujours pas, à l’heure actuelle, qui se cache derrière ce pseudonyme, ni s’il s’agit d’une seule personne ou bien d’une équipe entière.

Objectif

Le code de Bitcoin est open source pour garantir l’universalité des supports. Son objectif est de proposer pour la première fois une monnaie numérique entièrement décentralisée, permettant d’échanger des transactions en pair-à-pair afin de se passer des banques et d’échapper au contrôle des institutions réglementaires.

Produit

Bitcoin est un réseau entièrement opérationnel fonctionnant depuis l’année 2009. Grâce à la technologie de blockchain, Bitcoin permet des échanges sécurisés, traçables, et infalsifiables.

Ces échanges sont transparents : n’importe qui peut observer les ordres de transactions passés sur la blockchain. En revanche, les transactions restent anonymes : seules les adresses de paiement de l’émetteur et du destinataire sont visibles. L’identité des membres du réseau, elle, reste secrète, pour assurer une meilleure protection des données personnelles.

Protocole de consensus

La blockchain est une succession de blocs contenant chacun les informations liées à différentes transactions. On appelle « nœuds du réseau » les personnes chargées de vérifier la validité des informations présentes dans chaque bloc. Cette vérification se fait selon les modalités d’un consensus prédéfini.

Le consensus Bitcoin repose sur la preuve de travail, Proof of Work en anglais, et nécessite la résolution d’un problème mathématique complexe pour valider chaque bloc.

Avantages et limites du Bitcoin

Bitcoin comporte de très nombreux avantages qui font son succès auprès d’une communauté particulièrement enthousiaste. Il est cependant important de rappeler également ses limites.

Les avantages du Bitcoin

  • Bitcoin repose sur une technologie révolutionnaire sur laquelle nous travaillons désormais pour l’améliorer et l’appliquer à tous les pans de la finance et de l’économie réelle ;
  • Bitcoin pose les bases idéologiques d’une nouvelle organisation de la société, une société résolue à se libérer progressivement des tiers de confiance, à commencer par les banques ;
  • Bitcoin est très simple d’utilisation et accessible à tous, offrant la possibilité aux habitants débancarisés des pays en voie de développement de pouvoir émettre et recevoir des transactions ;
  • Bitcoin protège les droits et libertés individuelles en empêchant la manipulation de données sur un réseau protégé, et en anonymisant l’ensemble de ces données ;
  • Le bitcoin est une monnaie neutre, libre de toute influence politique ou nationale. Sa valeur dépend uniquement de la loi de l’offre et de la demande ;
  • Le réseau Bitcoin est extrêmement sécurisé, sa blockchain étant très difficile à pirater comparée à un réseau centralisé.

Les limites du Bitcoin

  • La monnaie est encore très volatile, étant donné l’immaturité du marché et le poids des investissements spéculatifs sur le réseau ;
  • Peu de commerces acceptent les paiements en bitcoin, et la démocratisation de son usage est ralentie par des blocages psychologiques de la part d’une grande partie de la population ; Mais nous somme là pour remédier à cet inconvénient .
  • Le réseau Bitcoin rencontre des problèmes d’engorgement en raison d’un manque de scalabilité. Il est arrivé que la vitesse de transaction du réseau Bitcoin excède une durée de 10 minutes. La communauté travaille sur des solutions pour améliorer la vitesse de transaction, comme le Lightning Network. Celui-ci s’avère pour l’instant très efficace, mais reste expérimental ;
  • Le consensus de Proof of Work du Bitcoin est extrêmement gourmand en énergie et réclame actuellement une consommation énergétique supérieure à celle de nombreux pays. L’enjeu est aujourd’hui de parvenir à se tourner durablement vers des énergies propres et renouvelables pour réduire l’impact environnement du minage. Ceci est cependant pondéré par l’utilisation d’une électricité peu chère, qui souvent, n’aurait pas été utilisée si les mineurs ne l’avaient pas rachetée pour miner ;
  • Le besoin d’une très forte puissance de calcul rend aujourd’hui le minage du bitcoin très peu rentable pour la majeure partie des particuliers. Le réseau Bitcoin est aujourd’hui de plus en plus centralisé avec l’apparition de fermes de minage, désormais principaux acteurs du marché.